Nos vignes

Tout commence par l'osmose entre le sol et sa vigne.

 Il convient de respecter la vie de ce sol qui va la transmettre à sa vigne et il convient de respecter la vie de cette vigne qui la rendra au sol. Chaque parcelle est différente, son histoire, ses caractéristiques géo-pédologiques, son emplacement, l'âge de la vigne qu'elle porte, ses rapports avec son vigneron... Elle doit donc être traitée selon ses spécificités et ses besoins: viticulture organique, biodynamie, géobiologie... 

Le Château des Jacques est résolument tourné vers cette approche respectueuse de la vie mais sans dogmatisme et avec harmonie. Précurseur du retour du Beaujolais vers le monde des grands vins, ses modes de culture sont en constante évolution pour se mettre au service de notre vin. Les 79 hectares de vignes du Château des Jacques se répartissent principalement sur Moulin-à-Vent, Morgon et Fleurie. Ces vignes sont situées sur les plus beaux climats.

Planté en Gamay :

Moulin à Vent : Clos de Rochegrès (9.9ha), Clos du Grand Carquelin (5.8ha), Les Thorins (4ha),  La Roche (1.6ha), Champ de Cour (5.8ha), Les Vérillats (5.7ha), La Rochelle (2.8ha), Les Caves (2ha), Le Moulin (20 ares).

Fleurie : Bel Air (2.8ha), Grille-Midi (0.9ha), Cercillon (0.5ha)

Morgon : Corcelette (16.5ha), Côte du Py (5.3ha), Roche Noire (5ha)

Planté en Chardonnay :

Beaujolais"Clos de Loyse" (9ha)

Vinification

Promesse de vie

Les vendanges sont effectuées à la main. Les raisins transportés en petites caisses arrivent sans attendre au cuvage. Une table vibrante sépare les grappes de leurs grains secs et des insectes toujours présents sur des vignes cultivées en méthode naturelle. Une table de tri permet ensuite de ne conserver que le meilleur.
Puis, avant de les déposer dans leur cuve, un égrappoir sépare délicatement la baie de sa rafle. Cette opération, historique au Château des Jacques, est originale pour le Beaujolais. Son utilisation n'est pas systématique, elle varie selon la nature de nos différents terroirs et le style des millésimes.

Eveil de vie

La fermentation alcoolique est véritablement la conception du vin, elle se fait longuement, naturellement, pleinement, comme aux temps de nos ancêtres. Sans ajout extérieur, durant dix-huit à vingt-cinq jours, les levures vont transformer un raisin bien mûr en un vin parfaitement extrait.

Façonnage de vie

Durant dix mois, les vins, tout juste sortis du pressoir, sont logés en cuves béton ou "envoûtés" dans une vieille cave du XVIIème, en fûts, comme en gestation dans ces cocons de chêne. Ils resteront sur leurs lies jusqu'au début de l'été suivant.

La naissance

Aux beaux jours, les vins sont soutirés. Opération délicate, la mise en bouteille est réalisée au domaine, au plus près des cuves.

Le Gamay noir à jus blanc est issu du mariage du Pinot noir et du Gouais blanc. Plus généreux que son père bourguignon, il est parfaitement adapté au vieux granit pauvre et acide de nos terroirs.
Sa générosité entraîne une fragilité qui, bien respectée par le vigneron, donnera des vins soyeux et délicats. Le tanin du Gamay est toujours une caresse.
La capacité de garde, c'est à dire de vie, des vins du Château des Jacques est l'égal des meilleurs crus de Bourgogne.
Ils ont besoin de deux à quatre ans pour atteindre leur âge adulte.
Ils s'expriment toujours mieux, dans la belle robe de cristal d'une carafe.

 


Ce site utilise des cookies. En poursuivant la navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies.
En savoir plus
x